blog20

La fonction originaire du couple est de suivre les lois de Mère Nature : procréer pour perpétuer l’espèce. Mais depuis que nous sommes, nous, êtres humains, dotés d’une excroissance cérébrale qui s’appelle le néocortex, nous avons compliqué l’affaire !

Au lieu de fonctionner comme tout bon reptilien ou mammifère, c’est-à-dire suivre l’instinct et lois de la nature, c’est-à-dire s’accoupler pour procréer, nous allons compliquer la chose avec notre imaginaire débordant.

Ce petit bonhomme sur deux pattes que nous sommes est doté non seulement :

  • d’un cerveau reptilien qui lui permet de gérer ses instincts sans qu’il ait à s’en préoccuper,
  • par-dessus celui-ci, comme tout bon mammifère, s’est placé le cerveau mammalien, spécialité des mammifères, qui lui permet d’avoir des émotions et des affects,
  • mais en plus de ça il y ce fameux néocortex qui est venu chapeauter le tout -soi-disant chapeauter mais surtout lui compliquer la vie.

Grâce à quoi il peut inventer la bombe atomique, mais aussi se voir compliquer la vie par une bombe anatomique !

Et le couple dans tout ça ?

Notre imagination, notre faculté d’idéalisation, nous permet de nous projeter dans un couple idéal où nos trois cerveaux fonctionneraient dans une parfaite entente, à l’intérieur de nous-mêmes d’une part, mais aussi avec les trois cerveaux du ou de la partenaire ! N’est-ce pas une énorme illusion ?

Cette illusion, c’est celle que nous avons au début d’une rencontre, quand la nouveauté nous permet de projeter sur l’autre un idéal que nous avons à l’intérieur de nous, et que nos cerveaux ne se sont pas encore frottés pour s’apercevoir que, d’accord, nos instincts s’accordent bien, mais que, côté affectif ou côté intellectuel, nous n’avons pas vraiment les mêmes penchants ou les mêmes goûts.

Et pourtant, voilà une aventure qui a commencé. Comment va-t-elle continuer ?

Partages
Share This