Concept proposé par Spearman selon lequel il y aurait chez tous les humains un facteur général d’intelligence. Cela implique qu’un individu devrait réussir relativement au même niveau à tous les sous-tests des tests d’intelligence. Cette conception s’oppose à certaines conceptions contemporaines selon lesquelles il y aurait, au sein d’un même individu, des intelligences spécifiques et relativement indépendantes les unes des autres.