Autrefois désignée par « l’assistance publique », l’aide sociale à l’enfance est une action de l’état destinée à aider les enfants déshérités.

Désormais, son action s’est étendue à la prévention et à la protection des mineurs. L’organisme s’occupe de l’adoption des enfants dont les liens familiaux sont rompus, ou de les confier à des assistantes maternelles.

Une décision de justice peut intervenir pour décider des mesures à prendre vis-à-vis d’un enfant.