Expression utilisée dans les cours de justice (et non en psychologie) pour décrire l’état psychologique d’une personne qui n’est pas en mesure de faire la distinction entre le bien et le mal. Normalement, la personne souffrant d’aliénation mentale n’est pas considérée coupable de l’acte quelle a commis.