L’attaque panique survient de façon inattendue sans cause immédiate connue. Elle peut se manifester par plusieurs des symptômes suivants : sensations d’étouffement, étourdissements, sensation de perte d’équilibre, impression d’évanouissement, palpitation ou accélération du rythme cardiaque, tremblements, transpiration, gorge serrée, nausée, sensation de déréalisation ou de dépersonnalisation, sensations d’engourdissement ou de picotements, bouffées de chaleur, oppression thoracique, peur de mourir, peur de ne plus se contrôler ou de devenir fou. On retrouvera – avec à la base un terrain psychologique fragile – un contexte de stress physique ou émotionnel (accidents, hospitalisation, perte d’un être cher ou d’un emploi, traumatisme, challenge) qui donne la sensation d’être exposé au danger et d’avoir perdu une protection « naturelle ». Plusieurs approches psychologiques permettent de soulager les symptômes, certaines sont des thérapie brèves : sophrologie, thérapies stratégiques, d’autres sont plus profondes comme la végétothérapie (ou neuro-végétothérapie).